inscrivez-vous Pas encore membre ? Inscrivez-vous | Connexion Connectez-vous

 
Rubrique(s) : Expositions > Photographies et film de Stefanie Schneider à la galerie Catherine et André Hug


J'aime
5

Photographies et film de Stefanie Schneider à la galerie Catherine et André Hug

g

Stefanie Schneider travaille à partir de films Polaroid périmés et prend l’essentiel de ses images dans le désert californien, à Twentynine Palms. Les clichés sont ensuite photographiés à la chambre dans son studio berlinois, afin d’être agrandis. La galerie Catherine et André Hug présente une sélection de photographies de la série “The Girl behind the white Picket Fence”, ainsi que le film éponyme de 60 minutes réalisé à partir de 4000 clichés Polaroid.
Stefanie Schneider aime jouer avec les hasards qu’offrent les pellicules Polaroid périmées, dont les ré- actions chimiques sont imprévisibles. Les aberrations chromatiques et les halos fantomatiques qui résultent de leur instabilité se superposent de façon aléatoire aux mises en scène que l’artiste compose avec soin. Ils don- nent à ses clichés la texture incertaine des rêves et des souvenirs qui s’effacent. Stefanie Schneider s’est ainsi peu à peu forgé un univers qui évoque tout autant les road-movies que les séries B, Jack Kerouac que David Lynch, avec son mobil-home rutilant posé dans l’immensité désertique, ses chemins qui ne mènent nulle part, ses personnages échoués, tiraillés entre amour et désillusion, érotisme et solitude, désirs et vacuité.
“The Girl behind the white Picket Fence”, c’est donc une série photographique et un film co-produit par ARTE. Celui-ci met en scène une jeune femme meurtrie par un fiasco sentimental, qui prend conscience de son attiran- ce pour un éboueur. Pour accepter cet amour il lui fau- dra vaincre ses démons intérieurs avec l’aide d’un ani- mateur radio qui communique avec elle par les ondes, et avec celle du docteur qui lui apparaît en rêve.
Chacune des photographies exposées fait partie intégrante du film et est traversée par son histoire.

 

© Stefanie Schneider



Stefanie Schneider est née en 1968 à Cuxhaven, dans le länd de Basse-Saxe, et partage depuis plus de quinze ans sa vie entre l’Allemagne et la Californie. Elle découvre le Polaroid durant ses études à la Folkwang Schole (Essen), où elle obtient un Master of Fine Art, en 1996. Mais c’est fortuitement, l’année suivante, qu’elle commence à en faire un usage systématique.
Le jeu du rêve et du hasard
En 1997, dans les rues de Los Angeles, son regard est attiré par un stock de 180 films Po- laroid périmés vendus 50 cents pièce. Elle achète l’ensemble et, après de premiers essais, découvre que les réactions chimiques aléatoires des films, dont les couleurs virent de façon imprévisible, lui permettent d’obte- nir des images de l’Amérique rêvée, qu'elle a en tête. Elle crée alors un univers original, re- connaissable entre mille, qui lui permet de s’imposer sur la scène internationale.

 

© Stefanie Schneider, The Girl II


Polamovie
C’est également de façon fortuite que lui vient l’idée de réaliser des films à partir de ses clichés. En 2004, le réalisateur suisse Marc Foster (Neverland, Les cerfs-volants de Kaboul, Quantum of Solace) lui propose d’intervenir sur son film Stay et utilise ses photographies pour des scènes de rêve et de flash-back. Stefanie Schneider voit ses Polaroid s’animer comme dans un flip book et décide alors de conjuguer son amour pour la photographie et pour le cinéma. Elle s’entoure d’artistes et de comédiens (Radha Mitchell, Udo Kier, Daisy McCrackin, Thom Bishops...) dans un projet collaboratif intitulé 29 Palms, ca. qui lui permet de réaliser ses premiers “Polamovies ” à partir de 2007.
 

Vignette et photographies © Stefanie Schneider






  Les réactions & commentaires

J'ai découvert aux Rencontres internationales de photos d'Arles ce regard à la fois efficace et pertinent sur le rêve américain. J'ai aussi été séduit par les courts métrages réalisés avec des polaroids que j'ai vu sur Youtube. Curieux et impatient de voir le long métrage qui sera présenté!

   Cinna | Signaler un abus 2013-25-05 22:03:02



   Réagissez à cet article


Pseudo


Email (Confidentiel)


Commentaire




Code de validation






Mots clés / Tags : schneider, stefanie, polaroid, photographies, cliche, films, partir, amour, actions, aliser,

Partager:

Permalien :


  Articles dans la même rubrique
  « Norte Potosi » d'Alexis Aubin : la nouvelle exposition de l'espace virtuel Cédez le Passage

Norte Potosi

Le projet
Au plein coeur de la Bolivie, dans les plaines arides de la cordillère des Andes, royaume des communauté Quechuas. les exploitations minières nous rappels un passé coloniale qui marqua à jamais l'Amérique du Sud.
Les veines toujours ouvertes de cette partie du monde y trace des filons que l'on...

    Lire la suite



  In Camera galerie présente Araki

in camera présente en partenariat avec la curatrice Caroline Trausch et Zen Foto Tokyo, une exposition de tirages vintages et modernes de Nobuyoshi Araki, extraits de différentes séries recouvrant les quarante dernières années de son œuvre.
Certains de ces tirages sont montrés en Europe pour la première fois.

Nobuyoshi Araki est né à Tokyo en 1940. ...

    Lire la suite



  « Jonctions périphériques » d'Isthmaël Baudry

Meta Cité Formes

Toutes les photographies ont été prises en argentiques de mars 2011 à mars 2012 à la Défense de nuit et de jour dans un périmètre précis. Les négatifs ont été parfois retravaillés, scannés, saturés, contrastés pour recréer une aut...

    Lire la suite



  L’Instituto Cultural de México présente «Complicités : Frida Kahlo et Diego Rivera» et Leo Matiz, «Photographies»

L’Instituto Cultural de México présente deux expositions de photographies du couple d’artistes emblématiques de l’art moderne mexicain, Frida Kahlo et Diego Rivera, immortalisés dans l’intimité de la Caza Azul ou de l’atelier d’Altavista.
 

Complicités veut témoigner de l’extrême proximité du couple ...

    Lire la suite



  Temple présente « Botanic » de Benoît Fougeirol

« Les plantes sont libres et librement composent avec ce qu’elles trouvent et ce qui les entoure. Elles dessinent, comme après Tchernobyl, un Fregoli de paysages – savane ou sahel, jungle ou jardin, au fil de l’an, selon le rapprochement ou l’éloignement, le discernement ou la résolution, le cadre et l’horizon. » Jean-Paul Robert

...

    Lire la suite


  Exposition des photographies de Catherine et Bernard Desjeux dans le cadre du festival « Visions d'Afrique »

 

Au delà de la guerre, Le Mali est un pays immense en plein coeur de l’Afrique de l’Ouest. Il s’étend des

étendues sahariennes du Tanezrouft aux savanes arborées du Wassoulou. Bordé à

l’ouest par le fleuve Sénégal qui favorisa les conquêtes d’El Hadj Omar et des<...

    Lire la suite



  « Esther Ségal, A nos 20 ans » à la galerie Boltanski

 

Nous avons proposé à la photographe plasticienne Esther Ségal dans le cadre de sa résidence, de travailler sur le vingtième anniversaire du Forum, en prenant un fil conducteur particulier : les habitants qui, tout au long de ces années, ont tissé des liens avec le Forum, en sont devenus les usagers, bienveillants et exigeants. Que s’est-il passé dans l...

    Lire la suite



  « Itinérance », une exposition de Louise Skira dans le cadre du festival Accord 2013

 

Accord! 2013

Automne culturel français en Estonie

 

Avez-vous été séduit, en mai de cette année, par le printemps français en Estonie Voilà! 2013 ? L’Institut français d’Estonie renouvelle l’expérience et vous propose, cette fois, l’automne cul...

    Lire la suite



 

INFORMATIONS PRATIQUES

Stefanie Schneider

Comment s'y rendre ?

Galerie Catherine et André Hug
40, rue de Seine 2, rue de l'Echaudé
75003 PARIS
France


Localisation

Jusqu'au 20/7/2013

Statut : Expositions terminé







Suivre

mois précédentOctobre 2013mois suivant
DimLunMarMerJeuVenSam
    12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031
 




Je suis triste de ne pouvoir photographier les odeurs. j'aurai voulu, hier, photographier celles de l'armoire à épicerie de grand-mère.
Jacques-henri lartigue   














     Inscrivez-vous


     Dès maintenant et restez informé
     de toute l'actualité photo !